LES PREMIERES SUD QUI SONT-ELLES ?

Nous avons eu l’opportunité de rencontrer Isabelle Dao Prunel
qui est animatrice et chargée du déploiement chez Les Premières SUD. Nous lui avons posé quelques questions. 

Pouvez-vous expliquer ce que fait Les Premières Sud ?

“Nous sommes un incubateur régional qui accompagnons la création et le développement d’entreprise innovante portée par des femmes ou des équipes mixtes sur la Région Sud. Nous les accompagnons de la grande émergence à partir de l’idée ou l’envie, jusqu’au changement d’échelle avec du recrutement, de l’internationalisation, voire une éventuelle levée de fonds, en passant par toutes les étapes de la création d’entreprise et de la validation du marché avec leur premier chiffre d’affaires récurrent. 

Notre mission est qu’il y ait davantage de femmes entrepreneures et surtout qu’elles deviennent de véritables générateurs de croissance économique et d’emplois.

Quel que soit le stade d’avancement de leur projet ou leur entreprise, nous nous appuyons sur nos 4 piliers pour permettre des réussites durables : la formation méthodologique couplée à des ateliers d’intelligence collective et de co-développement, le coaching personnel sur la posture entrepreneuriale, le soutien individuel par des experts ou mentors et la force d’un réseau local, régional et national au sein de notre fédération Les Premières.

Pourquoi êtes-vous partenaire du Fundtruck ?

“Cet événement national est une belle initiative dans le milieu entrepreneurial dont nous faisons partie. Il offre à des projets locaux l’opportunité d’être vu à un niveau régional, voire national pour l’entreprise gagnante, et donc de bénéficier d’une visibilité dans des sphères pas toujours évidentes à atteindre…

Les Premières Sud se reconnaît dans cette initiative et il était donc évident pour nous d’y participer comme chaque année. D’ailleurs, nous avons toujours à cœur de découvrir les projets régionaux et de pouvoir les soutenir. De mailler l’ensemble de l’éco-système entrepreneurial pour donner toutes les chances aux populations encore sous-représentées comme les femmes dans le secteur de l’entrepreneuriat.

C’est également un moyen pour nous d’augmenter la représentation féminine. Aussi bien du côté des porteurs de projets, que dans les membres du jury. Il est aujourd’hui essentiel que cette représentation soit plus importante, notamment dans la partie financement des start-ups.”

Avez-vous des actualités à partager ?

“Oui ! Nous lançons dans les semaines à venir nos programmes en version “blended learning”. C’est-à dire que l’accompagnement des Premières Sud pourra être dispensé à distance, de manière digitale, plus accessible à toutes et au rythme de l’apprenante.

Et puis aussi grande nouveauté, en novembre et décembre prochain, nous proposons un événement intitulé Start in Deeptech qui s’adressera aux femmes dans le secteur de la Recherche qui considèrent la création de start-up comme une voie de valorisation économique de leur innovation. 

Toutes ces nouvelles sont bien évidemment à retrouver sur notre site internet dans la partie actualité : www.lespremieressud.com

+1

Laisser un commentaire