Jho, la marque de protections hygiéniques 100% naturelleS et bio

Jho est une startup nantaise, créée par Dorothée Barth & Coline Mazeyrat. Jho commercialise des protection hygiéniques fabriqués en coton bio certifiés.
7 mois après son lancement, la startup remporte le Concours Fundtruck Saison  4
. Cette victoire a sonné comme une véritable récompense pour les 2 entrepreneuses.

« Le Fundtruck nous a permis de créer du désir chez les investisseurs, et de rencontrer des Business Angels compétents et engagés qui vont beaucoup nous apporter » affirmait Dorothée Barth, Co Fondatrice de Jho en décembre 2018.

Jho, la Digital Native

Pure-player, la startup distribue ses produits sur une plateforme web où ils peuvent être achetés ponctuellement ou via un abonnement. Deux offres y sont proposées : en livraison régulière tous les trois mois sans engagement de durée ou en livraison unique. Jho est une DNVB – Digital Native Vertical Brands – et elle mise principalement sur le marketing digital et les réseaux sociaux pour se faire connaître des clientes.

Jho s’investit également dans la lutte contre les inégalités en faisant don d’une boîte de leurs produits à une femme dans la précarité pour chaque achat effectué. Et elle reverse une partie des bénéfices à des ONG.

Un développement encourageant !

Depuis sa création, Jho bénéficie du soutien de l’entrepreneur américain Rob Spiro, désormais installé à Nantes avec l’incubateur Imagination Machine. En 2018, Jho remporte le concours du Fundtruck et lève par la suite 1 million d’euros. Les fonds vont servir à améliorer la logistique et le marketing , recruter 10 collaborateurs en 2 ans  et à ouvrir une antenne dans un pays européen. Enfin, l’objectif avec cette levée de fonds c’est de développer de nouvelles gammes pour ainsi couvrir les besoins des femmes de l’adolescence jusqu’à la ménopause.

Jho continue de travailler sur l’élargissement de sa gamme et l’entreprise a levé deux millions d’euros en 2019. Un tour de table mené avec Founders Future puis suivi par Siparex, Bamboo et Imagination Machine. Cette même année les fondatrices sont passées de 2  à 7 salariés. Aujourd’hui, Jho compte 12 personnes. 

Jho sur tous les fronts !

Dans leurs démarches RSE, les entreprises veulent mettre à disposition de leurs salariées des protections hygiéniques. Et c’est ainsi que Jho diversifie aussi sa stratégie commerciale en BtoB. En effet, en parallèle du BtoC, l’entreprise mène un autre combat : apporter les tampons en entreprise. Malgré le fait que les règles représentent un tabou mondial, c’est une pratique très répandue aux États-Unis et qui prend de l’ampleur en France.
Jho reçoit de nombreuses demandes d’enseignes commerciales comme
Eram ou Ubisoft et pense à recruter un commercial à plein temps. La startup développe donc une plateforme BtoB et compte déjà parmi ses clients les deux universités de La Sorbonne et de Paris Descartes, en plus d’Eram et Ubisoft. En plus d’être une excellente manière de faire connaître la marque, le BtoB représente des volumes supérieurs à la vente aux particuliers

En 2019, Jho réalise un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en ligne. Le concept juste et honnête qu’est celui de Jho se place sur un marché très prometteur. Nous lui souhaitons de continuer sur cette belle croissance ! 

0

Laisser un commentaire